Recherche
Méthode:
Nouveautés

Mercredi 13 décembre à 20h30 à la Cure

réunion de préparation de la Messe de Noël des familles du 24 décembre à 18h00

 

Vous êtes les bienvenus, avec vos idées, pour que ce soit une belle célébration à vivre ensemble.

 

Pour les choristes du samedi soir: programme et partitions dans le répertoire. Ne pas oublier de s'identifier auparavant.

Identification
- Identification -
 
Id:
Passe:
 


- Inscription -
 
Si vous n'êtes pas inscrit(e) sur le site, vous pouvez introduire ici une demande
 
Vous êtes ici: Vie paroissiale » Eglise St Nicolas » L'autel

L'autel

L'autel

 

Cet autel a été érigé en pierre de Lens et est une œuvre de Stéphan Renard. C’est lors de la célébration dominicale qu’il a été consacré par notre cardinal Danneels, le 24 octobre 2004. La frise comporte 4 médaillons dont chacune reprend une légende de la vie de Saint Nicolas.

autel
1er médaillonLe premier médaillon : on y voit Nicolas qui jette quelque chose par une fenêtre. Quand Nicolas apprend qu'un voisin tombé dans la misère se dispose à vendre ses trois filles comme prostituées, il jette par trois fois un lingot d'or à travers sa fenêtre afin que chacune des filles ait une dot suffisante pour pouvoir se marier. Ce n'est qu'à la troisième fois que l'homme sorti en hâte de sa maison et rattrapa Nicolas. Il le reconnut et il fondit en larmes de gratitude. Il déclara : « Si notre Seigneur Jésus-Christ n'avait pas suscité cette bonté en vous, nous aurions depuis longtemps ruiné notre vie par des agissements immoraux et pernicieux. Maintenant le Seigneur nous a sauvés, et grâce à vous, nous a libérés du péché. Nous vous en sommes redevables et nous voulons vous en remercier tous les jours de notre vie car vous nous avez tendu votre main secourable et vous nous avez sortis de notre misère. »
Ainsi nous voyons que Nicolas est celui qui se fait l'instrument discret de la providence et qu’il veut mettre en pratique cette parole de Jésus : « Que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite » (Matthieu 6,3).


Le deuxième médaillon : on y voit Nicolas bénir une femme qui tient quelqu’un d’inerte dans ses bras. Un jour une femme s'en était allée, en toute hâte, à l'église pour savoir ce qu'il en était de la rumeur selon laquelle Nicolas avait été choisi comme évêque. De retour chez elle, elle trouva son enfant, qui s'était trop approché du feu, couvert de brûlures. Elle l'apporte à Nicolas, il bénit l'enfant et il fut guéri.  Ainsi nous voyons par cette histoire que Nicolas est celui qui crée un climat où les enfants peuvent recouvrer la santé.







Le troisième médaillon : on y voit Nicolas qui montre du doigt une personne. Cette personne s’avère être l’empereur à qui il apparaît en songe la nuit. Nicolas défend la cause de trois capitaines injustement condamnés par l’empereur suite à une accusation calomnieuse. C'est ainsi qu'au cours d’un songe, il enjoint l'empereur Constantin et son préfet de libérer les trois capitaines injustement condamnés. Nicolas est le juste par excellence qui ne supporte pas que des êtres soient condamnés à tort.








Le quatrième médaillon : on y voit Nicolas qui détourne la tête de quelqu’un qui s’avère être Arius. Arius était opposé à l’idée de la divinité de Jésus. Nicolas va combattre cette hérésie arienne. Le combat contre cette hérésie va déboucher sur le crédo de Nicée. Nicolas est un fervent défenseur de la divinité de Jésus.










Le reliquaire : Lors de l'inauguration du nouvel autel de l'église, un reliquaire y a été déposé par le cardinal Danneels. Voici quelques vues de ce reliquaire et des reliques des différents Saints. La trappe a été scellée par le cardinal avec l'aide de l'artisan qui a conçu et réalisé l'autel. En dehors de ces photos, il n'est plus visible.

Commentaire(s) et/ou suggestion(s) ->

© Copyright 2012-2017 - Paroisse St-Nicolas La Hulpe